Festival accoustik Bamako: un max de « selfie »pour Gary Dourdan

Warrick Brown de la série Les Experts, est à Bamako depuis bientôt une semaine. Gary Dourdan, le mauvais garçon au corps de rêve qui fait tant rêver les « nanas », a donc décidé d’atterrir dans la capitale malienne à la demande du maestro de la kora, Toumani Diabaté. Il prend part depuis le 27 janvier à la première édition du festival accoustik Bamako, qui durera jusqu’au samedi 30 janvier. Loin de s’attendre à des centaines de fans, Gary Dourdan a été surpris de l’accueil qui lui a été réservé à Bamako.

4278035373_7cfde17a7a_z

 

« Sérieusement, je me demande par moment, ce qu’elle peut lui trouver à ce gars. C’est vrai non ! En plus d’être en faillite, c’est un ancien drogué », a lancé un journaliste lors de sa conférence de presse du mardi 26 janvier à l’hôtel Onomo de Bamako.

Bon, pas étonnant qu’il monte sur ses grands chevaux, cet éternel insatisfait. En gros, il lui envie de n’avoir jamais su comment s’y prendre avec les dames.

Pour l’occasion, ses fans (les femmes, pour la plupart) avaient concoctée à l’avance un plan d’approche, car la star ne pouvait pas être approché par tous. Alors, celles dont la famille ou le père a de l’influence, avait mise en avant la méthode dite « relationnelle » ; c’est-à-dire, elle connait un tel qui connait un tel, proche de Gary ou de quelqu’un de son staff. Cette catégorie n’avait pas de soucis à se faire, car il  fallait juste être patient et attendre que la seconde catégorie dite «coïncidence ou chance »  finisse de faire son numéro, pour ensuite aller faire la rencontre du héros dans les salons VIP (Very Important People).

Mais Il y a mieux. Certaines sont allées jusqu’à prendre un billet d’avion pour uniquement venir le voir à Bamako. « Je n’aurais manqué ça pour rien au monde, j’ai demandé une permission de deux jours pour simplement avoir enfin l’opportunité d’être proche de lui », a témoigné la fille d’un ancien premier ministre du Mali. Une seconde, que voulait-elle dire par « proche de lui » ? La réponse ne se fit pas attendre, car à peine la conférence de presse terminée, Gary Dourdan a disparu. Vingt minutes plus tard, il était en face d’autres personnes qui n’arrêtaient pas tour à tour de poser avec lui en mode « selfie », y compris la fille du premier ministre.

En une heure de conversation avec les officiels et leurs invités (filles, parents, amis et collègues) Gary Dourdan avait fait autant de selfie qu’il en était lassé. Il trouvait par moment des excuses pour s’extirper de la salle. Du genre, « je transpire » donc je ne veux pas vous salir. La conférence de presse terminée, Gary Dourdan pouvait enfin dire ouf pour l’instant.

Que croyait-il ? Les filles maliennes savent aussi reconnaître et apprécier un beau mec au corps de rêve. Et ça, il l’avait compris à ses dépens.

Le soir du 27 janvier, Gary Dourdan, accompagné d’artistes de renom tels que Tony Allen et son groupe et Toumani Diabaté, a donné le ton du concert d’ouverture au Conservatoire des arts et métiers multimédia Balla Fasséké. La star haïtienne, venue sur la scène dans une chemise transpirante et provocatrice, a suscité des cris de joie de la part de ses fans. Ce n’était pas tout. Cerise sur le gâteau, Gary, avant, pendant et après sa prestation sur scène, n’a pas arrêté de faire des « selfies ». Une chose est certaine, si après Bamako il adore toujours les « selfies » alors, c’est qu’il a certainement des origines maliennes car nos demoiselles sont folles de « selfies ».

À propos de l'auteur

jeuneivoiromalien

Journaliste- blogueur- web activiste, Community Manage. Moussa MAGASSA dit "JeuneIvoiroMalien" est passionné de lecture et de l'écriture. Il est aussi Simple et modeste mais direct.

Archives par auteur

Ajouter un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *