Mali100Mega : pour une connexion à haut débit

Le Concept Mali100Méga pour l’amélioration de la connexion internet lancé sur la toile par des activistes interpelle les réseaux de télécommunication au Mali et les autorités qui peinent jusque là à résoudre le problème.

Photo #Mali100Mega.

Photo #Mali100Mega.

La connexion internet au Mali continue de faire des mécontents, du moins c’est ce que témoigne la campagne lancée depuis le 21 avril 2015 par plusieurs responsables d’entités dans le secteur des TIC notamment Renaud Gaudin, Responsable de Jokkolabs Bamako. #Mali100Méga est à la fois une initiative et une campagne du secteur TIC du Mali pour une amélioration drastique des connexions Internet fixe tant en débit qu’en coût. « Le but n’est pas d’obtenir du 100Mbps tout de suite à un prix abordable, mais d’obtenir quelque chose de juste, en 2015, dans la sous-région ; quelque chose avec lequel on puisse travailler » a précisé Renaud.

Regroupant en majorité des internautes (blogueurs, activistes) la campagne Mali100Méga a pris une dimension mondiale sur Twitter et Facebook. Taguant généralement le compte officiel Twitter d’Orange Mali et celui de Jokkolabs Bamako, les membres sont vite repérés par l’opérateur mobile N°1 du Mali, Orange Mali qui les invite le jeudi 7 mai à son siège d’hippodrome pour une mise au point. Selon Hadja Diarra Keïta, responsable communication institutionnelle d’Orange Mali, le réseau 3G est saturé, alors ils attendent que l’Autorité Malienne de Régulation des Télécommunication TIC et Postes (AMRTP) réponde favorablement à leur demande d’agrément pour la 4G. Une déclaration que beaucoup n’y voie que du feu. Difficile à croire quand même pour un pays comme la France la 3G n’a pas été saturé. Autrement dit, Orange Mali est toujours à la recherche de solutions car selon nos sources, le problème est plutôt politique. Interpellé d’abord par ladite camapagne ensuite par les députés de l’Asemblée Nationale du Mali, Choguel Kokala Maïga, Ministre de l’économie numérique de l’information et de la communication a déclaré qu’Orange Mali et Malitel font un bénéfice annuel net de 150 milliards par ans avant d’ajouter que plusieurs activités de ces géants de télécommunication du Mali échappent à la fiscalité.

Les réalités d’à coté.
Alors même que le débit maximum offert aux particuliers ; par extension aux entrepreneurs maliens est de 36 000 f / mois pour 384kbps depuis 2009, au Sénégal on a droit à 2Mbps avec des chaînes de TV et d’autres services pour 30 000F / mois. La situation est beaucoup meilleure en Côte d’Ivoire et au Burkina Faso où respectivement on au même prix 8Mbps et 512Kbps a précisé Renaud Gaudin. En attendant que le problème ne se règle, plusieurs internautes se rallient chaque jour à la cause sur les réseaux sociaux. Pour l’amélioration de la connexion internet des maliens, nous sommes prêts à aller jusqu’au bout a posté un activiste sur son compte. Et moi pour ma part, vous êtes invités, spécialistes et accros des réseaux sociaux afin que cette lutte ne soit vain. Car sans une meilleure connexion internet, à quoi peut servir un blogueur ou mieux un activiste?

Moussa MAGASSA

À propos de l'auteur

jeuneivoiromalien

Journaliste- blogueur- web activiste, Community Manage. Moussa MAGASSA dit "JeuneIvoiroMalien" est passionné de lecture et de l'écriture. Il est aussi Simple et modeste mais direct.

Archives par auteur

Ajouter un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *