Décembre à Abidjan… C’est chaud dhê !!!

Le mois de décembre est spécifique en son genre. En décembre, rien n’est plus pareil à Abidjan, l’atmosphère de la ville est marquée d’une part par l’empressement des uns et des autres créant des embouteillages monstrueux le long des autoroutes, d’autre part, par cette attitude méfiante des jeunes hommes à l’égard des jeunes filles à la recherche de proie faible.
En décembre à Abidjan hommes et femmes se regardent en ‘’cacher regarder’’ (Expression ivoirienne désignant une attitude très méfiante). Personne n’ose avouer à la jeune femme qui lui fait passer des nuits blanches ses sentiments même lorsqu’on rencontre celle qui menace votre vertu. C’est la seule période pendant laquelle les cœurs remplacent les bouches intimidées des jeunes prétendants à Abidjan. Les jeunes filles quant à elles implorent tous les dieux afin qu’un ‘’Gaou’’ (Personne à l’attitude d’un villageois) tombe sur leurs charmes qu’elles entretiennent minutieusement à cette fin.
Abidjan est connue pour ces nombreux véhicules qui serpentent ses embouteillage_abidjanvoies. La voiture à Abidjan est pareille à la moto à Jakarta au Bamako ou Ouagadougou. J’entends par là qu’à Abidjan ce sont les voitures qui sont en nombre au détriment de la moto. Le jeune Ivoirien qui jusque-là dénote un grand amour pour le véhicule aussi modeste qu’il soit, n’accorde pas grande attention à la moto. Ainsi en décembre, ces véhicules dans un empressement inégalé créent sur les boulevards et autres routes un embouteillage à vous couper le souffle. Pis devient la situation lorsqu’il pleut sur Abidjan. Prise au piège d’un embouteillage après une averse vous y passerez un temps fou que vous ne pourriez imaginer.
Outre cet aspect, un autre plus commun au mois de décembre à Abidjan est celui de l’ambiance folle qui règne dans les marchés notamment le Grand marché d’Adjamé (Commune très peuplée d’Abidjan). Les vendeurs ambulants déambulent le long des routes à l’affût de la clientèle. Des commerçantes installées sur de petites 22062013057-copietables dans un son strident répètent comme un magnétophone une phrase qui fait la publicité de ses produits. Les vendeurs de CD étalent sans pudeur sur toute l’étendue de la route leurs marchandises en prenant le soin de laisser aux passagers un espace étroit en guise de trottoir.
Dans toutes les bouches, on ne parle que de décembre. Décembre par ci, décembre par-là, décembre et décembre encore comme si aucun autre mois ne pouvait l’égaler.
Sauf qu’il existe assez de raisons qui soutiennent cette attitude. Primo parce que le mois de décembre symbolise la fin d’une année au profit d’une nouvelle, ce qui mérite d’être célébré. Secundo, parce que le 31 de ce mois, Oui les gars, le 31 décembre est un jour mémorable dans le monde en général et en Côte d’Ivoire particulièrement. Tous restent en veille jusqu’à attendre minuit qui marque le début d’un Nouvel An. Cependant, à la différence ‘’des pays du monde’’ ici à Abidjan c’est partir pour le show toute la nuit et croyez-moi il faut le voir pour le croire.
Venez y faire un tour si vous avez l’occasion et vous m’en direz des nouvelles.
MOUSSA MAGASSA

2 Commentaires

Ajouter un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *